Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Afrikin

Afrikin

L'Afrique notre futur.

Le Pdci se range une fois de plus sous la bannière du Rhdp  pour présenter sa candidature aux élections législative et sénatoriale de la Côte d’Ivoire.

M. Guikahué, il y ' a 1 mois à la maison du PDCI, Cocody, Abidjan

Définir la stratégie globale du Pdci eu égard du Rhdp pour les élections législative du 18 décembre 2016 est le point focal de la rencontre du Pdci, ce dimanche 13 novembre 2016, à la maison du Pdci.

« Depuis trois mois, nous travaillons d’arrache-pied. Mais la décision politique prise est d’aller aux élections législatives en RHDP. Il faille que tout soit prêt ainsi que le calendrier politique », entame Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif du Pdci.

Il éclaire davantage. « Si un parti membre du Rhdp  a un candidat dans une circonscription, les autres s’engagent à  ne pas y mettre leurs militants comme candidats », précise-t-il.

 Aujourd’hui avec le nouvel environnement politique où le nombre des acteurs devient important. Maurice Guikahué évoque la réciprocité entre les représentants du Rhdp.

« C’est-à-dire, quand vous donnez un poste au Pdci, le Pdci vous donne un poste. Et, suivant ce principe nous avons obtenu 92 circonscriptions qui représentent 102 sièges. Maintenant, tant qu’on a pas la griffe du présidium du Rhdp, on ne peut pas diffuser de liste ».

Pour le secrétariat exécutif, cette réunion, c’est pour renouveler la confiance et dire  que les réalités sont différentes de celles il y’a cinq ans.

« Ce qui commence avec les législatives, c’est un grand processus électoral à voir en perspective. Après l’élection des députés, il y’aura celle des sénateurs puis les maires et les conseils régionaux ».   

Toutefois, c’est dans ce contexte que le Pdci entend gagner d’un terrain dans l’espace politique ivoirien après le référendum populaire  favorable à la III ème république de la Côte d’Ivoire.

« Nous sommes dans un groupement politique et on est en train de construire quelque chose de fort, on a voté le président en Rhdp et il faut parler en Rhdp pour être cohérent. Si nous avons un total succès, on passera de 35% à 40% de députés ».

Depuis les années 2000, le Pdci, la première formation politique  de la Côte d’Ivoire est restée stable sur l’échiquier politique. Pour ce faire, elle s’engage à gagner le plus de poste nécessaire à l’horizon 2020.

ACHIRO.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article