Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Afrikin

Afrikin

L'Afrique notre futur.

11 Mai 2017, Village Rasta de Babi, Lieu de Pèlerinage

11 Mai 2017, Village Rasta de Babi, Lieu de Pèlerinage
11 Mai 2017, Village Rasta de Babi, Lieu de Pèlerinage
11 Mai 2017, Village Rasta de Babi, Lieu de Pèlerinage
11 Mai 2017, Village Rasta de Babi, Lieu de Pèlerinage
11 Mai 2017, Village Rasta de Babi, Lieu de Pèlerinage

11 mai 2017, mémorial de Bob Marley, affluence au village reggae d’Abidjan

Les couleurs Jaune, vert et rouge part et d’autres au Village Rasta d’Abidjan. Dès l’entrée du village rasta, beaucoup de bruits. Des centaines de personnes forment de longues files d’attente.

Jouxte le guichet d’entrée aux restaurants et maquis de la plage, plusieurs stands sont alignées à gauche et à droite d’une voire ferrée.

Les villageois rastafari vendent des vêtements, des tableaux,  des tam-tams, bracelets, colliers … et bien d’autres articles faits à la main.

Pour l’occasion du 11 mai, jour mémorial du célèbre chanteur Robert Nesta Marley dit Bob Marley. Un podium décoré a été fait pas les rastafari en 3 jours pour la musique. Le Long mus qui longe l’accès à la mer a été peint de l’image de Bob Marley en 3 heures de temps pour la commémoration.

Etiabio, un artiste chanteur ivoirien. Debout à l’entrée du village, Etiabio se prépare à sa prochaine prestation. Il invite les passants au ‘’sound System’’  qui démarrera à 16 heures, informe-t-il.

Un autre rasta du village, Salomon, précise le programme des festivités devant son stand.

« Débuté ce 04 mai, la foire commerciale se poursuivra jusqu’au  14 du mois. Chacun de ses jours, en mémoire de Bob Marley, nous effectuons des ventes d’ouvres d’arts rastas. Mais, aujourd’hui, jour spéciale, à 15heures, il y’aura le sound system. Et, à 19 heures, la musique live jusqu’à à X heure », attend-il avec patience.

Ras Goody Brown est quasi omniprésent au Village rasta d’Abidjan, artiste populaire en Côte d’Ivoire, le reggae-man exprime l’importance du 11 mai pour lui.

« C’est une fête éternelle, pour les américains, les européens, les africains. C’est un regret manifesté en joie pour l’honorable Bob Marley serviteur de Jah.  Et, aujourd’hui, il faut encourager tout le monde à découvrir les psaumes de David que nous lisons à travers la musique reggae », finit-il ses propos.

Kokochenko, lui, évoque ce que représente le rastafari dans sa vie de chaque jour. Il est le président des artistes peintre, auteur et compositeurs de l’association rastafari des artistes et artisans de Côte d’Ivoire, Araaci.

« C’est un jour de fête et de retrouvaille pour se rappeler de ce qui est éternel. Marley est un exemple, bien qu’il ne soit pas là physiquement, on entend sa musique partout. Et, il faut dire que la mélodie et le message du reggea sont basés sur les battements du cœur», explique –t-il dans son atelier.

Ce jeudi 11 mai 2017,  voilà aujourd’hui 36 années que le monde rastafari commémore la mort de  l’auteur compositeur, interprète et chanteur  et musicien jamaïcian Bob Marley.

En Côte d’Ivoire, au village Rasta d’ Abidjan, environ 1 million de personnes se sont déjà rassemblés en bordure de l’océan Atlantique.

Plus ou moins jeunes, la plupart des visiteurs sont venus pour écouter la musique reggae, se détendre et consommer des joints de cannabis.

Il faut rappeler que la troisième édition de l’Abi reggae a été fêté au Palais de la Culture d’Abidjan, les 6, 7, 8 et 9 avril 2017.

Moïse ACHIRO.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article