Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Afrikin

Afrikin

L'Afrique notre futur.

Côte d'Ivoire-Chine, le point d'une coopération-2017

Côte d’Ivoire-Chine, Une coopération de longue haleine

Ce lundi 22 mai 2017 prend fin la visite d’Etat et d’amitié en Côte d’Ivoire, de S.E Tang Weibin, le chef de la mission diplomatique de la République Populaire de Chine.

La distance entre Abidjan-Pékin, estimé à 12 145Km, à prouver plus d’une fois, l’indice de la « traditionnelle relation qui existe entre nos deux pays et entre la Chine et l’Afrique », exprime en mandarin, l’émissaire chinois lors de son dernier point-presse au côté du Ministre Aly Coulibaly.

Bien avant, Tang Weibin a eu le privilège d’une audience au Palais présidentiel ivoirien. «  La République populaire de Chine est présente en Afrique depuis l’an 1983. Et, pour nous, l’Afrique est la base des bases de toutes les coopérations. Nous avons précisé le financement de 10 projets à hauteur de 2,5 milliard de dollars américain en 2017.  Aussi, 7 autres milliards $ sont en négociation pour de futurs projets. Nous précisons avec la Chine, aucune condition pour le financement de projets, sauf le respect de l’environnement »,  explique le diplomate.

L’hôte ivoirien, le Président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, rassure sur l’état de la relation bilatérale. « Les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et la Chine sont très important.  La participation économique, culturelle,  industrielle est  aussi considérable. L’occasion est parfaite pour encore renforcer notre coopération ».

Par ailleurs, en 2014, les échanges commerciaux sino-ivoiriens s’élevaient à 1,44 milliards de dollars. En septembre 2015, 1,2 milliards de dollars américains sont injectés en Côte d’Ivoire par la chine.

Quant aux échanges globaux liant les deux pays, les fonds sont passés de 309 milliards en 2010 à 556 milliards de Fcfa en 2014.  Concernant les financements extérieurs actifs en Côte d’Ivoire, la Chine se taille 28% ; par sa présence dans les secteurs du transport, de l’énergie et des ressources naturelles.

Géo-politologue, Dr Adou François, «  Je n’ai pas la teneur d’un certain nombre de choses. Mais, il s’agit de relations bilatérales entre deux Etats souverains. Aujourd’hui, la Chine est en train de faire une conquête au niveau des pays africains, de par son investissement, son savoir-faire et montrer leur capacité de formation. Je pense que les Etats africains doivent développer des stratégies de conquêtes. La Chine vient chercher des matières premières et pourrait par exemple aider la Côte d’Ivoire à la transformation de ces matières premières et travailler sur le capital humain… »,  développe l’universitaire.

Sur le plan juridique, la Côte d’Ivoire en 2017, à protéger l’appellation « Attiéké », la spécialité culinaire ivoirienne fait à base de manioc, pour contrer, le concurrent Chinois qui récemment en est devenu le premier producteur à l’échelle  mondiale.

Moïse ACHIRO.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article